RSS

Structure du format de fichier pour EKD

18 jan

Comme vu dans ce billet, nous avons accès à la gestion de projet dans EKD. Dans cette dernière fonction, les fichiers enregistrés (et ensuite rechargés quand le moment s’en fait sentir) ont pour extension .ekd. Une question qui se pose: "mais que contient ce fichier .ekd ?". Je vais tenter ici d’en donner des réponses simples.
En fait il s’agit d’un fichier XML contenant des balises référençant les réglages des différentes fonctions (par des listes déroulantes ou des glissières) et les vidéos, images ou fichiers audio chargés par l’utilisateur. Voilà la structure générale du fichier:

Comme on peut le voir, il s’agit bien d’un fichier XML (on peut le constater dans l’entête). Les balises principales ekdconfig marquent le début et la fin du fichier. Les deux balises general englobent la configuration de l’interface ; ici on peut régler le style de l’interface (QT Style, les choix possibles sont: Oxygen, QtCurve, qtc_klearlooks, Windows, Motif, CDE, Plastique, GTK+ et Cleanlooks), on peut aussi régler la taille de la fenêtre principale (Mode d’affichage, les choix possibles sont: auto, 1280×800, 1024×768, 1024×600 et 800×600) . Vous pouvez de même définir le chemin général du répertoire temporaire, les chemins des répertoires par défaut de chargement des vidéos, des images et des fichiers audio.

La plus grande partie de cette structure est dévolue aux balises (et réglages) des fonctions contenues dans EKD. Parmi les balises contenues dans chaque fonction on notera la présence de la balise sources, c’est entre les crochets [ ... ] contenus dans cette balise que l’on rerouvera la liste de tous les fichiers chargés par l’utilisateur. Attention à l’intérieur de ces crochets (et en cas d’édition de ce fichier), il faudra bien respecter la règle suivante: crochet ouvrant, un u pour unicode, une apostrophe (ou simple quote), le chemin du premier fichier, une apostrophe (ou simple quote), une virgule pour séparer les différents chemins, un u pour unicode, une apostrophe (ou simple quote), le chemin du second fichier, une apostrophe (ou simple quote), une virgule, … un crochet fermant. Il faut noter que si des crochets sont vides, cela veut dire qu’aucun fichier n’a été chargé par l’utilisateur pour cette fonction.

Nous pouvons voir une partie de ce qui vient d’être dit dans l’image ci-dessous:

Comme dit plus haut ces fichiers donnent accès à la sauvegarde et rechargement des projets.

Si à un moment donné vous rechargez un projet préalablement enregistré (donc un fichier .ekd), et que certains fichiers ont entretemps changé de répertoire … les fichiers en question ne seront pas correctement rechargés dans le projet (bien sûr car ils ne se trouvent plus au même endroit). Il faudra dès lors éditer (dans un éditeur de texte) le fichier .ekd concerné et changer les chemins à la main dans la structure du fichier XML du projet.

 
Poster un commentaire

Publié par le 18/01/2010 dans Divers

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: